Pourquoi faire appel à un tabacologue ?

Publié le : 08 octobre 20214 mins de lecture

Une personne qui décide d’arrêter ou de diminuer la consommation de cigarette peut passer dans la meilleure étape qui est de consulter un tabacologue. Ceci s’avère être très important si vous souhaitez trouver des résultats rapides. Ce spécialiste est capable de vous surveiller, de vous dresser en faisant un suivi régulier.

Qu’est-ce qu’un tabacologue ?

Le tabacologue désigne le spécialiste qui accompagne une personne qui désire arrêter de fumer de la cigarette ou ceux qui souhaitent diminuer leur consommation de cigarette. Ce professionnel leur permet de ne plus replonger et de réussir à passer cette étape. Généralement, cette consultation leur permet de bénéficier d’une surveillance médicale, d’une motivation à continuer l’effort ce qui augmente les chances de réussite. L’aide d’un tabacologue est alors très précieuse pour les gros fumeurs. Ceci permet également de faire le deuil de la cigarette et d’anticiper les rechutes. C’est donc la seule alternative pour arrêter de fumer totalement.

Pourquoi faire appel à un tabacologue ?

Il est évident que la dépendance au tabac s’avère être une maladie qui dure pour toute la vie. Ceci est aussi considéré comme une maladie chronique et qui s’installe rapidement en quelque temps de façon persistante. Faire appel à un tabacologue présent de nombreux avantages. La consultation chez ce spécialiste est indispensable pour ceux qui n’ont pas de médecin traitant pour leur emblème de consultations hospitalières pour arrêter de consommer du tabac. Cet expert est dédié pour les fumeurs qui décident de ne plus toucher aux cigarettes, cela grâce à un traitement médical accompagné d’une prise en charge adaptée. Cette étape augmente spécifiquement de 3 à 4 fois les chances d’échapper à cette maladie de façon définitive. Le tabacologue peut contrôler la santé de son patient et peut l’envoyer vers un psychiatre, un pneumologue ou un cardiologue.

Comment se passe la consultation ?

Dès la première séance, le spécialiste réalise un bilan sur la consommation de tabac de son patient, cela afin de connaître sa motivation et de retracer son histoire vis-à-vis de cet élément. Ce médecin lui fait part d’un questionnaire à remplir qui permet d’évaluer l’intensité de sa dépression. Il doit aussi déterminer la dose de nicotine dont il a besoin. Ainsi, le tabacologue peut lui apporter les substituts nicotiniques qui permettent de combler les manques, par exemple, l’inhaleur, la pastille, la gomme, le patch, etc. Le patient utilisera ces éléments durant trois mois. De manière progressive, ses besoins en nicotine vont diminuer et il peut envisager d’arrêter de fumer définitivement.

Le sel de nicotine : qu’est ce que c’est ?
Arrêt du tabac et grossesse : quelles alternatives ?

Plan du site