Peut-on arrêter de fumer grâce à l’hypnose ?

Publié le : 08 octobre 20214 mins de lecture

Entre les pastilles et les patchs, les alternatives pour arrêter de fumer sont nombreuses. Vous avez déjà recouru à ces tentatives, mais en vain ? Avez-vous déjà pensé à l’hypnose ? De nombreux sites proposent des séances d’hypnose afin de venir à bout de votre addiction. Qu’est-ce que l’hypnose et est-elle efficace ?

Définition de l’hypnose

L’hypnose retient l’attention de millions de fumeurs qui souhaitent décrocher. Cette pratique s’appuie sur le mécanisme de suggestion. Elle est utilisée pour surmonter plusieurs problèmes de la vie quotidienne comme l’addiction, le stress et la phobie.

L’hypnose ne représente pas un traitement médicamenteux pour soigner une quelconque maladie. Au contraire, il permet de modifier la relation que vous avez avec votre addiction ou un autre problème.

Dans le cas du tabac, par exemple, l’hypnothérapeute influence la relation que le fumeur a avec son addiction. En prenant connaissance des habitudes et des croyances du fumeur, le professionnel déconstruit tout cela en lui ouvrant les yeux sur le danger du tabac.

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Au cours d’une séance, l’hypnothérapeute vous demande des informations autour de vos motivations à fumer de la cigarette. Ces informations sont essentielles avant de passer à l’hypnose. Après la fin de l’entretien, le spécialiste plonge son patient dans une transe.

Les spécialistes confirment que l’hypnose thérapeutique est différente des hypnoses dans le monde du spectacle. Le patient n’a pas besoin de se trouver dans une transe profonde. Dans ce contexte, la personne se situe entre un état conscient et inconscient.

Le spécialiste lui suggère des images positives associées à l’arrêt du tabac. À l’issue de la séance, la perception du tabac par le patient a complètement changé.

Est-ce que l’hypnose fonctionne réellement ?

Le succès de l’hypnose repose sur la volonté du fumeur à arrêter. Chez certains patients, une seule séance est suffisante pour stopper leur addiction. Par contre, d’autres patients ont besoin d’une ou de deux séances supplémentaires.

Une étude réalisée par Cochrane révèle que l’efficacité de l’hypnose se rapproche des méthodes médicamenteuses et des thérapies comportementales. Cette comparaison est faite sur une abstinence de six mois.

Les spécialistes estiment que l’hypnose ne fait pas de distinction sur l’ancienneté du tabagisme. En effet, les hypnothérapeutes s’accordent à dire que la motivation est le facteur principal de la réussite.

En France, l’hypnose n’est pas remboursée par l’assurance maladie. De ce fait, les patients doivent payer eux-mêmes les séances. Cependant, quelques mutuelles santé remboursent en partie le coût des séances d’hypnose.

Le sel de nicotine : qu’est ce que c’est ?
Arrêt du tabac et grossesse : quelles alternatives ?

Plan du site