Arrêter de fumer sans grossir : tous nos conseils

Quand un fumeur décide de mettre fin au tabagisme, il doit faire face aux syndromes de sevrage tabagique. Outre les symptômes psychiques comme l’anxiété, la dépression, l’irritabilité et l’insomnie, il devra également se préparer à prendre quelques kilos. C’est souvent la peur de grossi qui empêche les fumeurs de se lancer dans le processus de sevrage. Pourtant, il existe bel et bien des méthodes pour se libérer du tabac sans prendre des kilos post-cigarette.

Gérer le stress d’une autre manière

La plupart des fumeurs sont persuadés que la cigarette réduit le stress. Alors que ce n’est pas le cas. En effet, la nicotine, qui est en fait un excitant, agit directement sur le cerveau, ce qui provoque le sentiment de dépendance chez le fumeur. Ce dernier est donc naturellement apaisé après avoir eu sa dose de nicotine. Ce qui lui pousse à penser que la cigarette l’aide à gérer son stress, alors qu’elle comble seulement l’état de manque.

Dans cette optique, fumer une taffe n’est donc pas la meilleure solution pour se déstresser. Il est également déconseillé de compenser la cigarette avec de la nourriture. Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour atténuer le stress comme : faire des exercices de respirations, lire un livre, s’offrir un massage, écouter de la musique, chanter, danser ou tout simplement faire du sport.

Boire beaucoup d’eau pour substituer la nicotine

Le meilleur substitut de la nicotine est sans nul doute l’eau. En effet, boire un verre d’eau ou une tasse de thé à chaque envie de fumer permet non seulement de compenser l’état de manque, mais aussi de garder la ligne. Cependant, les boissons alcoolisées sont à bannir pendant la période de sevrage. Les boissons alcoolisées apportent des calories inutiles ce qui favorise ainsi la prise de poids.

D’autant plus, comme le tabac, l’alcool est un produit extrêmement addictif. Et une consommation excessive de ce type de boisson peut entraîner des troubles de mémoire passagère. Ce qui entraîne souvent les rechutes.

Adopter une alimentation saine et équilibrée

La nicotine présente dans la cigarette joue un rôle d’hyperglycémiant. Ce qui explique pourquoi les fumeurs ont moins d’appétit que les personnes normales. La prise de poids est donc évidente à l’arrêt du tabac si l’ancien fumeur compense l’état de manque par de la nourriture. De ce fait, il est donc primordial de surveiller son alimentation pendant la période de sevrage pour éviter la prise de poids. 

Au lieu de manger des aliments gras et riches en calories, il faut miser sur des fruits et légumes frais. Pour éviter la satiété précoce due à la privation de nicotine, un nouveau régime alimentaire est également à préconiser.

Tabac : quelles sont les complications sur la femme enceinte ?
Pourquoi le tabagisme est la première cause de maladies cardiovasculaires ?